Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie

Chef de bord d'un navire de plaisance à voile, le skipper assure le transport de passagers ainsi que l'acheminement ou le convoyage de navires d'un port à un autre pour le compte d'un tiers.


Activités

Maître à bord, le skipper assume toutes les responsabilités :

  • de la navigation ;

  • de la conduite des moteurs et des installations électriques ;

  • des relations entre le client et le bord et entre le bord et la terre ;

  • de la sûreté et de la sécurité des passagers et du navire ;

  • de la gestion de l'équipage ;

  • de l'hygiène à bord et de la santé des passagers ;

  • de la maintenance et de la réparation du navire ;

  • des radio-communications.

Le skipper joue également un rôle important dans l'animation de la vie à bord.


Qualités requises

Ce métier est exigent car il demande d'excellentes connaissances de la mer, de la navigation, du droit maritime, de la technologie du navire, ainsi qu'une grande expérience de la pratique de la voile et de la gestion d'équipage. Un skipper doit être polyvalent, disponible et autonome dans l'exercice de ses responsabilités. Le calme, la maîtrise de soi, le sens des relations humaines et une grande résistance à la fatigue physique et nerveuse sont des qualités indispensables, car les voyages peuvent être longs et les clients exigeants.


Salaires et conditions de travail

La rémunération dépend de la destination, de la durée du trajet, de la taille du voilier et du nombre de passagers. En général, le salaire moyen d'un skipper est de 100 € environ par jour pour le charter (transport de passagers) et d'environ 200 € par jour pour le convoyage.

Le skipper professionnel peut travailler pour son compte, en indépendant, ou pour le compte d'un tiers. En métropole, un skipper travaille le plus souvent durant la période estivale où il transporte des passagers en croisière vers une destination fixée à l'avance. Il peut être employé par des centres de vacances (clubs, ports de plaisance, bases nautiques), par des sociétés de location ou par de riches clients, propriétaires de navire.

Hors saison, il peut acheminer des voiliers d'un port à un autre, pour le compte de particuliers, généralement en Méditerranée ou vers les Antilles.


Formation et carrière

Pour exercer la profession de skipper, il faut être titulaire du brevet de capitaine 200 voile

Un skipper expérimenté peut prendre la responsabilité d'une entreprise de vente ou de location de bateaux de plaisance ou devenir chef d'une base nautique.

Il peut aussi s'orienter vers le commandement de navires de plaisance plus importants en devenant capitaine de yacht.

En savoir plus sur les formations au yachting professionnel (pont).