Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie

Premier niveau de qualification dans la profession de marin, la fonction de matelot est polyvalente : elle s'exerce aussi bien au pont (conduite du navire) qu'à la machine.

Il fait la veille à la passerelle par période de 4 heures sous les ordres de l'officier de quart ou bien à la machine comme ouvrier graisseur ou nettoyeur. Il participe aux manoeuvres. Il peut également aider dans des tâches d’agent du service général (cuisine, bar, restaurant).

«J'ai toujours vécu au bord de l'océan et j'ai souvent accompagné mon père marin-pêcheur. Je me suis rendu compte que je ne pouvais pas vivre sans la mer. Notre mission, c'est d'entretenir les chenaux du port de Nantes. Mon travail sur la drague, c'est un peu comme un stage rémunéré. Je fais une semaine sur le pont et une semaine en tant que mécanicien.»

Activités

Au pont, sous la responsabilité du lieutenant chargé du quart ou d'un maître d'équipage (bosco), le matelot participe à toutes les manoeuvres du navire à la mer ou au port : amarrage, accostage, mouillage, appareillage, remorquage, etc.

A la passerelle, il participe au quart en surveillant l’horizon et en signalant l’approche de la côte, d'obstacles ou d’autres navires ; avec une qualification de timonier il peut également y tenir la barre.

Il participe chaque jour aux travaux de propreté, d'entretien et de rangement des locaux, des coursives et de la timonerie. Il assiste le lieutenant de quart lors des opérations de chargement, déchargement, ballastage, lavage et manutention de la cargaison.

A la machine, il participe, sous l'autorité d'un maître ou d'un lieutenant, à l'entretien et à la réparation des machines et des équipements du navire ainsi que du moteur principal et des moteurs auxiliaires.

Il est responsable du graissage des appareils et accessoires et assiste le pompiste lors des opérations de branchement/débranchement des tuyaux de remplissage ou de vidange des fluides du bord (eau, gas-oil, gaz, pétrole, etc.).


Qualités requises

Les marins travaillent dans un milieu fermé et mouvant, sur un navire exploité 7 jours sur 7 dans un environnement marin attrayant mais difficile.

Que l'on embarque sur un paquebot, un pétrolier ou une vedette à passagers, les principes de sécurité, de sauvegarde de la vie humaine ainsi que la protection de l’environnement demandent de posséder dans tous les cas :

  • des compétences techniques,
  • des qualités de disponibilité, de vigilance, de rigueur,
  • une grande capacité d’adaptation,
  • un esprit d’équipe.

Salaires et conditions de travail

Le salaire mensuel brut moyen des matelots au commerce varie en général entre 1 300 à 1 700 €.

Le matelot accomplit ses tâches à la passerelle ou à la machine, en équipage de 2 à 3 personnes sur les vedettes à passagers, mais de plus de 100 marins sur les ferries ...

Le temps de travail est atypique. Le rythme varie en fonction du type de transport (marchandises et/ou passagers) et du type de navigation (courte distance, long cours, etc.). Il est fondé sur une alternance de périodes de navigation et de périodes de congés.

Au transport de marchandises, les embarquements durent en moyenne de 1 à 3 mois. Pour 1 mois de navigation, il y a environ 25 jours de repos à terre. En transport de passagers courte distance (car-ferries), l’alternance navigation/congés peut être de 7 jours/7 jours.


Formations et carrière

Pour naviguer comme matelot, il faut être titulaire soit du CAP maritime de matelot, soit du certificat d'initiation nautique (CIN).

Un matelot du commerce peut également embarquer à la pêche ou à la plaisance professionnelle.

À terre, il a la possibilité d'exercer sa profession dans les services techniques des armateurs, ainsi que dans des entreprises du secteur para-maritime.

Un matelot peut devenir capitaine ! La promotion professionnelle n'est pas un vain mot dans les métiers de marin, où la formation continue permet de progresser jusqu'aux brevets les plus élevés.

En savoir plus sur :
les formations marine marchande (pont)
les formations marine marchande (machine)
la formation au CAPM de matelot
la formation au CIN
les conditions d'aptitude physique