Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie

Formation et carrière

Suivre une formation favorise l'installation des futurs exploitants

Le BAC pro Cultures marines (3 années scolaires + 20 semaines de formation en entreprise) est nécessaire pour s’installer dans les meilleures conditions. Muni de ce diplôme, il sera plus facile de devenir chef d'exploitation mais aussi de percevoir les aides financières de l'État en vue de l'acquisition d’une parcelle sur le DPM (domaine public maritime).

Toutefois, un BEP maritime de cultures marines ou un CAP maritime de conchyliculture associés à une bonne expérience professionnelle peuvent suffire pour devenir responsable d’une petite entreprise. Toutes ces formations initiales sont dispensées dans les lycées professionnels maritimes (LPM).

Un fort renouvellement des chefs d'exploitation est attendu dans les années à venir

Le futur chef d'exploitation, exerce d'abord comme salarié les fonctions suivantes :

  • d'adjoint du chef d'exploitation (entreprise de petite taille) ;
  • de responsable technique d'une unité de production (moyenne ou une grande entreprise).

Il peut aussi travailler comme responsable technique et commercial d'une unité de mise en marché.

Après avoir travaillé comme associé (au sein d'une structure sociétaire familiale ou non) ou exploitant individuel, il peut exercer les fonctions de :

  • responsable technique et financier (gérant) ;
  • chef d'exploitation, en prenant une participation ou en reprenant une entreprise, ou en créant une entreprise de type artisanal.