Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie

Salaires et conditions de travail

Les salaires peuvent varier en fonction de différents critères.

La part du matelot sur la valeur des captures représente un salaire qui peut varier de 1 500 € à 3 800 € bruts/mois. Différents facteurs (quantité pêchée, type de pêche, prix de vente, prix du carburant, etc.) expliquent ces variations de rémunérations.

Les conditions de travail, parfois physiquement difficiles, sont soumises à de nombreux facteurs.

Elles dépendent :

  • de la zone géographique : Océan Atlantique, Manche, Mer du Nord, Méditerranée, Océan Indien, Océan Pacifique, Mer des Caraïbes, etc ... ;
  • de la météo selon la saison : mouvements de roulis et de tangage, parfois par gros temps, exposition permanente à l'humidité et au bruit à l'intérieur, aux vagues et aux embruns sur le pont,
  • des caractéristiques du navire : bateaux de moins de 12 mètres, de 12 à 16 mètres, de 25 à 33 mètres, de plus de 33 mètres, de plus de 70 mètres (thoniers) ;
  • des techniques de pêches utilisées : casiers, nasses, lignes, filets, sennes, dragues, chaluts. de la durée d'absence du port : moins de 24 heures en petite pêche avec un équipage de 1 à 3 hommes, jusqu’à plusieurs mois avec un équipage de 50 hommes sur un navire usine.