Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie

Capitaine de pêche

Le capitaine de pêche exerce des fonctions de direction (commandement) sur tous les types de navires. Il commande le plus souvent les grands navires armés pour la grande pêche qui quittent pendant plus de 20 jours leur port d'attache ou d'avitaillement.

Ces bateaux partent pour des expéditions lointaines (Saint-Pierre-et-Miquelon, Canada, Groenland, Afrique, Antarctique ...) pêcher la morue, le thon ou la légine, ainsi que certains crustacés.

Parfois les bancs de poissons sont repérés par avion ou par satellite, certains navires disposent d'équipements spécifiques (hélicoptères ...) pour les localiser. Commander ces navires, qui sont souvent d'authentiques usines flottantes, est un travail de haute technicité.


Témoignage

"La vie à bord d’un navire de pêche est particulière. C’est un univers restreint. Il faut être ouvert aux autres pour être marin, c’est très important. A bord, le rythme de travail est très soutenu. Le chalut est remonté toutes les 2 à 3 heures. On traite 200 à 300 kilos de poissons en 40 minutes. C’est un métier rude, mais les équipes sont soudées. Un simple matelot peut devenir second en une dizaine d’années. Il faut de la motivation. Le jeune apprend à se dépasser.
Pour faire ce métier, il faut être attiré par les grands espaces, la nature. La mer, c’est plus fort que tout ! Je ne peux concevoir de vivre sans elle."
Pierre, capitaine de pêche

Activités

Véritable chef d'entreprise, le capitaine de pêche doit :

  • gérer les campagnes de pêche ;
  • commander l'équipage, choisir les meilleures routes et éviter les dangers ;
  • choisir les lieux de pêche ;
  • surveiller les manœuvres et aussi le traitement (nettoyage, découpe, ...) des espèces pêchées.

Qualités requises

Outre de bonnes capacités physiques, le capitaine de pêche doit :

  • posséder une solide expérience de la mer ;
  • maîtriser la pêche et ses techniques ;
  • connaître l'informatique et l'électronique ;
  • savoir commander et prendre des décisions rapides.

Salaires et conditions de travail

Les salaires sont en général élevés

Après déduction des charges du navire,le capitaine de pêche perçoit un salaire qui peut aller de 1 900 € à 10 000 € brut/mois (exceptionnellement). Différents facteurs (pêche réalisée, type de pêche pratiqué, conjoncture) expliquent ces variations de rémunérations.

Les conditions de travail sont parfois physiquement difficiles et varient en fonction de différents facteurs.

Elles dépendent :

  • du climat propres aux zones géographiques fréquentées : Océan Atlantique, Manche, Mer du Nord, Méditerranée, Océan Indien, Océan Pacifique, Mer des Caraïbes ;
  • de la météo et de la saison : gros temps, exposition permanente à un milieu humide, sur le pont couvert ou découvert, dans un milieu bruyant (moteurs, les treuils... ) ;
  • des caractéristiques du navire : bateaux de moins de 12 mètres, de 12 à 16 mètres, de 25 à 33 mètres, de plus de 33 mètres, de plus de 70 mètres (thoniers);
  • des techniques de pêches utilisées : casiers, nasses, lignes, filets, sennes, dragues, chaluts ;
  • de la durée d'absence du port : moins de 24 heures en petite pêche avec un équipage de 1 à 3 hommes, jusqu’à plusieurs mois avec un équipage de 50 hommes sur un navire usine.

Formations et carrières

Des formations accessibles à tous

Les formations pour devenir capitaine de pêche sont accessibles dès le collège et même sans diplôme particulier. Dans ce cas, il faut commencer tôt, être matelot à la pêche, gravir les échelons ... et être courageux.
Une solide formation initiale comme le bac pro « Conduite et gestion des entreprises maritimes » permet d'accéder plus rapidement aux brevets de lieutenant, puis de capitaine de pêche.

Visite médicale obligatoire avant d'intégrer une formation

Avant d'intégrer une école, tout futur marin à la pêche doit obligatoirement prendre rendez-vous auprès d'un médecin des gens de mer pour passer une visite d'aptitude médicale permettant de vérifier ses capacités physiques.

En savoir plus sur :
les formations à la conduite d'un navire de pêche
les conditions d'aptitude physique